Les anecdotes du SAV - Le 10/02/2015

BonhommeSAV

A la rentrée scolaire d'un lycée parisien, tout doit fonctionner à plein, et les copieurs sont à pied d'oeuvre. Des milliers de documents doivent être imprimés, et les machines aussi doivent réussir leur rentrée.

Mais voilà, le vendredi - catastrophe ! - où sont les réserves d'encres des machines ? C'est simple, pour certains copieurs, il n'y en a plus. Et la rentrée est lundi ! Le parc est composite et si les machines installées par Tête Défense fonctionnent et ont leur réserve d'encre, celles d'un autre prestataire n'en ont plus. Qu'à cela ne tienne, le lycée en demande en urgence à son prestataire. Mais voilà le délai est de plusieurs semaines car les stocks sont épuisés par les besoins de la rentrée...
Impossible d'attendre, les besoins seront là dès lundi et il faut pouvoir faire fonctionner les machines sans quoi le travail des personnels administratifs et ceux des professeurs vont subir de gros retards voire des blocages purs et simples.
Que faire ? Appeler Tête Défense pour voir s'ils auraient une solution, même si ces machines ne sont pas sous contrat. Petit suspens au téléphone car il s'agit de cartouches dont le stock est déjà épuisé ailleurs et nous sommes vendredi.
"Oui Madame, je vous le confirme, nous en avons, et nous pouvons vous livrer demain samedi matin".
Sauvés !
Chez Tête Défense, nous dépannons nos clients, pas seulement nos machines !